Parrains et marraines du livre

«Ce livre enseigne comment donner sens à l’insensé, avec tendresse, humour
et poésie ».
                                                                                              Boris Cyrulnik, neuropsychiatre
spécialiste de la résilience
auteur, «Mourir de dire»

 

«Les êtres en crise que nous côtoyons nous apprennent l’amour inconditionnel, encore plus lorsque ce sont des enfants. Leur pureté de coeur et d’intention, leur sagesse et leur créativité s’adressent directement à notre authenticité. Michaël a été un tel maître du coeur pour Richard (Cummings).  Je suis heureux que ce dernier nous livre ce message de vérité»
Guy Corneau
psychanalyste
auteur, «Revivre»

 

«Je viens de lire « Michaël, mon fils », le livre si émouvant et si bien écrit de Richard Cummings. Je dois dire que je ne l’ai pas lâché, tant l’auteur a le don de vous prendre par la main et de vous emmener au coeur de son expérience. On plonge avec lui dans cette histoire, au premier abord insensée, mais qui impose respect, parce qu’il est question de vérité et d’amour.  Peu de témoignages rendent aussi bien compte du lien mystérieux entre force et vulnérabilité ».
Marie de HENNEZEL
auteure, «La mort intime»

 

« Être un père est en soi une voie de réalisation spirituelle; le « yoga de père » (et de mère) est en fait un grand yoga, un chemin vers la Réalité  ultime.
C’est de ce yoga éminent que témoigne « Michaël, mon fils », le livre si prenant de Richard Cummings ».
Arnaud Desjardins
auteur, «Les chemins de la sagesse»

 

« Dans son livre « Michaël, mon fils », Richard Cummings  a trouvé un ton qui mêle pudeur et authenticité pour parler de ce drame pourtant si difficile à faire partager.   Plus qu’un simple récit sur une épreuve terrible, ce livre fort, profondément empreint d’une grande humanité, est tout simplement une magnifique leçon de vie ».
 Bernard Werber
romancier
«Le rire du Cyclope», «Les fourmis»

 

« Richard Cummings nous offre une épopée d’amour entre un père et un fils et nous donne des mots forts pour gagner notre propre victoire sur la peur de perdre les gens qu’on aime… Nous rappeler que l’amour est plus fort que la mort: telle était sûrement l’une des missions de ce livre bouleversant « Michaël, mon fils »».
Arouna Lipschitz
auteure, «La voie de l’amoureux»

 

« “Michaël, mon fils” apporte un message qui touchera l’âme de tous ceux  qui approcheront son mystère, dans ce livre de haute noblesse ».
Annick de Souzennelle
auteure, «Le symbolisme du corps humain»

 

Autres commentaires